On nous parle beaucoup de minimalisme et à quel point cela est bénéfique pour le mental, l’environnement et le porte monnaie… mais saviez-vous qu’en adoptant ce nouveau mode de vie et en faisant un peu de tri dans vos placards, vous pouvez aussi contribuer à de grands projets solidaires ? On vous livre les étapes clés pour s’initier au style de vie minimaliste, et quelques (très) bonnes raisons de faire le pas ! 😉

On ne le sait pas toujours, mais un intérieur minimaliste vous permet de vous libérer l’esprit !  En vous séparant du superflu, vous pourrez prendre une grande bouffée d’air et pourquoi pas un nouveau départ ! Votre logement est votre lieu de vie et reflète énormément votre personnalité et votre vie. Prendre soin de son logement est une façon de prendre soin de soi.

Minimalisme rime avec économie ! En effet, adopter ce style de vie c’est diminuer les achats impulsifs donc réduire ses dépenses. Vous pouvez utiliser l’argent économisé pour faire plein de projets une fois la pandémie terminée ! Et si vous faisiez une petite cagnotte pour un voyage une fois la pandémie terminée? Se passer du superflu c’est enrichir votre esprit.

économies

Trier, la première étape pour se changer soi et son chez soi

Les 3 premières étapes vers le minimalisme 

La première étape que l’on fait tous plus ou moins régulièrement c’est commencer par désencombrer ses placards ! Notre astuce c’est de conserver ses plus belles pièces et de se séparer du reste !

Deuxième étape : la salle de bain. On peut se l’avouer, dans notre salle de bain, nous avons plein d’accessoires que nous n’utilisons jamais ! Sans parler des produits de beauté.  Notre conseil c’est de ne garder que ce que vous utilisez quotidiennement ! Et pourquoi pas offrir le reste à vos proches ?

Vous faites sûrement déjà des tris dans votre frigo, mais avez-vous pensé faire le tri dans vos placards de cuisine ? Eh oui les ustensiles de cuisine ça prend de la place ! Jetez un coup d’œil et on vous garantit que vous trouverez plein d’objets dont vous n’avez plus l’utilité! Plusieurs verres doseurs, des dizaines de tupperwares (parfois même sans couvercle), des saladiers en tout genre… N’hésitez pas à donner tout ce qui ne vous sert pas !

 

Trëmma : le tri qui fait du bien

Pour faire correctement le tri encore faut-il savoir où emmener les affaires dont on souhaite se séparer. Voici un petit récap’ 😉

Grâce à Trëmma, cette transition vers le minimalisme est l’occasion parfaite pour faire d’une pierre pas deux, mais trois coups ! En plus d’être bénéfique pour vous, vous faites un geste pour les acteur de l’ESS et pour l’environnement

Eh oui, pour ceux qui ne le savent pas encore : vous pouvez financer des projets solidaires grâce à la première plateforme de crowdfunding par le don d’objet Trëmma ! En effet, cette transition vers le minimalisme est l’occasion de faire une bonne action en soutenant des projets d’acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire. C’est une nouvelle manière de s’engager en agissant concrètement ! De plus, donner un objet en ligne c’est aussi oeuvrer à son échelle au développement de la seconde main et du réemploi.  Vous êtes convaincus ? 😉

Alors préparez dès à présent vos objets et rendez vous dès le 25 janvier sur la plateforme solidaire en cliquant ici !

Emmaüs et les projets à impact

Concernant le tri dans vos appareils numériques il y a deux solutions : si vos appareils sont encore en état de marche vous pouvez en faire don à des associations telles que Lacollecte.tech, par Emmaüs Connect ! En effet, c’est la première plateforme solidaire destinée à recueillir les dons de matériel numérique usagé des entreprises. Cette association les distribuent aux personnes en situation d’exclusion numérique. Pour plus d’informations sur Lacollecte.tech, on vous invite à lire l’article qui y est spécifiquement consacré ici

En revanche, s’ils ne sont plus en état de marche il est très important de ne pas les jeter mais de les recycler ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site eco-systèmes.com.

 

Le minimalisme c’est aussi se concentrer sur l’essentiel

Désencombrer son chez soi est une étape clé, mais n’oubliez pas que le minimalisme c’est se séparer du superflu, cette transition implique l’immatériel aussi !

En effet, être minimaliste c’est s’alléger du matériel mais aussi se désencombrer l’esprit. Par exemple : pourquoi ne pas faire un tri dans vos « amis » sur les réseaux sociaux? Ou même supprimer les applications que vous n’utilisez pas? Être minimaliste c’est passer par là aussi, c’est vivre simplement.

En conclusion, on vous rassure : on ne naît pas minimaliste, on le devient !

Maintenant que vous êtes initiés au minimalisme c’est l’heure de faire le tri ! Mettez dès à présent vos objets de côté pour les donner sur Trëmma. On vous donne rendez-vous le 25 janvier sur la plateforme, on a hâte de découvrir ce que vous nous avez préparé … 😉

Leave a Reply