Définition, chiffres et conséquences de la fracture numérique

 

Souvent évoquée lorsqu’on parle des différences générationnelles face aux écrans, la définition de fracture numérique regroupe en réalité beaucoup de choses. De plus en plus présente à mesure que le digital s’insinue dans nos vies, il est important d’en prendre compte. Il faut aussi savoir l’expliquer pour y remédier de manière durable. On revient ici sur cette notion et ses implications. 

La fracture numérique, définition

La fracture numérique décrit les inégalités dans l’accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC), leur utilisation et leur impact. Généralement, elle décrit deux inégalités très présentes : l’inégalité à l’accès aux TIC et l’inégalité quant à leur usage.

La définition de fracture numérique est donc basée sur la notion de différence mais sans spécifier entre quelles populations. Cette fracture peut effectivement être générationnelle (dépendante de notre âge). Mais elle peut également dépendre du niveau économique, du milieu social ou du niveau d’éducation des utilisateurs. En effet, certaines technologies comme les ordinateurs ou les smartphones ne sont pas accessibles à tous, et même si on y a accès, il peut être difficile de comprendre leur fonctionnement sans formation.

Les conséquences de la fracture numérique 

La fracture numérique a des conséquences très importantes sur la santé, l’emploi ou encore l’économie.

On utilise généralement le nom “illectronisme” pour désigner la difficulté que peuvent avoir certaines personnes à utiliser les appareils numériques et les outils informatiques en raison d’un manque ou d’une absence totale de connaissances à propos de leur fonctionnement. L’illectronisme n’est pas l’affaire d’une minorité, elle concerne en effet 11 millions de français aujourd’hui, soit 23% de la population.

Définition illectronisme

Les personnes âgées particulièrement touchées

Faciliter la vie au quotidien

Ne pas avoir recours au numérique peut priver de ressources médicales précieuses. C’est notamment le cas pour les personnes les plus âgées. 27% des plus de 60 ans n’utilisent jamais Internet. Or cela leur permettrait de planifier leurs rendez-vous médicaux, mais aussi de profiter de certains aménagements urbains ou de conseils plus aisément.

Conserver le lien

Par ailleurs, les TIC sont une vraie révolution en ce qui concerne la communication avec les proches. Saviez vous qu’un français sur dix vit isolé selon un rapport de l’INSEE de 2019 ? Hélas, les personnes âgées et en situation monétaire et matérielle difficile demeurent les plus touchées. Les TIC permettent, via la webcam de discuter avec la famille et les applications de visites aux personnes âgées, de réduire ce fossé avec les personnes “déconnectées”. Des exemples parmi d’autres des effets positifs de ces outils de communication.

fracture numérique

Qu’en est-il de l’accès au travail ?

Les TIC présentes à tous les niveaux

D’autre part, l’usage des TIC est une nécessité dans beaucoup d’emplois aujourd’hui. Qu’il s’agisse d’accomplir des démarches de plus en plus ‘numériques’ dans le parcours de la recherche d’emploi ou de l’évolution des profils recherchés, très empreints de technologies.

Sans oublier que les métiers du digital comme le marketing connaissent un essor incroyable. Et qu’il est aujourd’hui plus que jamais, demandé aux salariés de maîtriser certains outils numériques élémentaires. De la recherche de travail à la constitution d’un CV, en passant par les échanges avec d’éventuels recruteurs tout passe désormais par le numérique.

Le cercle vicieux de la fracture numérique

Les personnes ne maîtrisant pas le traitement de texte ou la recherche sur internet partent avec un désavantage. Alors même que 63% des personnes sans diplôme ne disposent pas de smartphone, il est difficile de les utiliser au quotidien. Par ailleurs, la grande majorité des ressources nécessaires pour se former aux TIC se trouve également sur Internet, ce qui rend peu aisée la formation. 

Des inégalités géographiques à prendre en compte

Enfin, on ne doit pas négliger que la qualité des réseaux de télécommunication est un critère très important pour les entreprises dans leur choix d’implantation. Ce qui peut encore renforcer certaines inégalités pour les personnes éloignées des technologies et par là même de leur usage régulier.

Les zones blanches, qui sont les zones géographiques où Internet est très peu ou pas accessible, souffrent donc d’une double peine : elles sont moins attractives économiquement et les personnes qui y vivent sont moins formées pour utiliser les TIC.

problème réseau enfant

La fracture numérique accrue pendant la crise sanitaire

Durant la crise, la fracture numérique a été particulièrement visible. Au niveau individuel par exemple, certains maîtrisaient mieux que d’autres les ‘codes’ du télétravail. L’usage des outils de communication comme les réunions en visios illustrait parmi d’autres moyens ces inégalités au quotidien. D’autre part, nous avons constaté une inégalité d’équipements (ordinateur…), d’accès aux réseaux…

Sans oublier les difficultés que les élèves ont rencontré pour poursuivre concrètement les cours à la maison. Parce que ne disposant pas de matériel encore une fois ou d’une maîtrise suffisamment forte des outils d’apprentissage. De même pour les établissements et les professeurs. Dans un cadre plus large, les entreprises moins connectées ont généralement davantage souffert de la crise. Les entreprises et associations ne fonctionnant que grâce au présentiel ont rencontré des difficultés économiques.

Un lourd tribut pour la fracture numérique

Cette crise a non seulement dévoilé la fracture numérique existante mais elle l’a aussi accru. Quid des élèves qui ont décroché de l’école faute de moyens ? Des salariés durablement pénalisés lors de cette période de quasi mise à l’arrêt ? Des entreprises qui ont parfois du cesser leur activité faute d’avoir pu poursuivre une activité via le net ?

Fracture numérique et TIC

Mais alors comment réduire la fracture numérique ? Plusieurs acteurs se mobilisent pour lutter contre la fracture numérique de manière ingénieuse, vous pouvez retrouver notre article sur le sujet afin d’en savoir plus !

En savoir plus

  • Rendez-vous sur l’Insee pour des chiffres plus détaillés.
  • Et voici un article du Point fort instructif sur l’ampleur de ce phénomène

2 Comments

Leave a Reply