Vous le savez sûrement déjà : donner ses objets sur Trëmma plutôt que de les laisser prendre la poussière, c’est un acte responsable ! Cependant, l’emballage utilisé pour expédier les objets peut parfois engendrer de la pollution… En utilisant la plateforme Trëmma, nous sommes tous expéditeurs et utiliser des cartons neufs pour qu’ils ne servent qu’au transport de marchandise ? C’est fortement déconseillé ! 😉 Un seul mot d’ordre sur Trëmma : réutiliser, pour une transaction 100% responsable et respectueuse de l’environnement !

Eh oui, on ne le sait pas toujours mais prêter attention à la façon dont on emballe les objets est aussi très important. Voici quelques tips à appliquer pour devenir les champions et les championnes du colis zéro déchet !

1. Emballez, c’est pesé !

 

Le premier tips pour réussir un emballage anti gaspi’ c’est de choisir une taille d’emballage la plus proche de l’objet. D’après le leader du carton d’emballage DS Smith, 43% du contenu dans les emballages de protection n’est que du vide ! Réduire ce taux de vide dans les colis pourrait économiser jusqu’à 61 millions de containers par an.

Le choix du type d’emballage est là aussi très important. Selon la taille de votre objet, vous pouvez réutiliser une boîte à chaussure qui traîne chez vous et qui vous encombre, ou réutiliser les emballages de colis ou lettres que vous avez vous même reçu ! Vous n’avez pas ça sous la main ? Pas de panique. 😉

Nous avons tous des commerçants autour de nous : pharmacies, supermarchés, magasins de décoration… Vous pouvez dans la plupart des cas récupérer leurs cartons de livraison, l’avantage est que généralement il y en a de toutes les tailles ! Et l’avantage pour eux ? Fini les aller-retour à la déchèterie. Tout le monde est gagnant !

 

 

2. Rembourrer le colis avec de la recup’ 😉

 

Pour que l’objet soit expédié en parfait état il faut parfois rembourrer le colis afin qu’il ne bouge pas pendant le voyage. Pour un rembourrage anti gaspi’ on vous conseille des magazines, journaux, boites d’oeufs et même emballages plastiques. L’objectif de rembourser le colis est de s’assurer que le produit arrive en bonne forme. Ce n’est pas très glamour mais… vraiment très efficace ! On vous y encourage vivement !

 

 

3. Fermer le colis

 

Une bonne alternative au scotch polluant qui n’est pas contraignante c’est d’utiliser le scotch dit « Kraft ». En effet, il est tout aussi résistant que de l’adhésif classique mais beaucoup moins polluant pour la planète car il se recycle au même titre que le carton.

Si vous êtes adepte du DIY vous pouvez tout à fait confectionner le vôtre. Pour cela, découpez des bandes de papier recyclé ou de papier kraft, et enduisez-les de colle homemade. Vous aurez ainsi un ruban adhésif très résistant et écologique.

On vous met juste ici un petit tuto’ pour fabriquer sa colle !

 

Lien vers la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dyfk6wU9S6s

Petit tips bonus :

 

  • Pour imprimer votre bordereau, vous pouvez utiliser du papier qui à déjà servi et imprimez au dos, sinon privilégier le papier recycler.
  • Lorsque c’est possible, la remise en main propre est une très bonne alternative. On vous encourage à emprunter au maximum le vélo, les transports en commun, ou tout simplement y aller à pied ! (conseil qui est d’ailleurs valable tout le temps 🙂 )

 

Et voilà, vous avez toutes les clés en main pour effectuer une transaction 100% responsable. Il faut cependant garder à l’esprit que le principal est de prendre conscience de l’impact écologique de l’expédition de nos colis, et d’essayer de le limiter au maximum. Le but n’est pas d’être parfait, mais de tendre vers des alternatives tout aussi pratiques mais plus respectueuses de l’environnement !

Et vous, c’est quoi vos conseils pour un colis anti gaspi’?

box

One Comment

Leave a Reply